Un freight forwarder nous confie la relance de ses créances clients échues.

Pesant en moyenne pour près de 10 millions d’euros, les créances échues sont un enjeux important pour ce Freight Fowarder.

 

L’activité représente désormais plus de 700 relances par mois. Les relances se font essentiellement par mails (français, anglais) et quelques échanges téléphonique sont nécessaires avec les clients en cas de blocages. Lorsque les factures ne sont pas retrouvées par le client, elles sont envoyées à nouveau. Ce nouvel envoie est tracé dans l’outil de gestion.

 

Une liste de clients à relancer est envoyé périodiquement aux équipes qui se répartissent le travail. Lorsque l’activité baisse, elles basculent sur les autres tâches confiées au service.